LES FOYERS AMÉLIORÉS COMME MÉCANISME REDD+ EN RDC

NYDF Global Platform All Topics REDD+ and Forest Finance LES FOYERS AMÉLIORÉS COMME MÉCANISME REDD+ EN RDC

This topic contains 5 replies, has 3 voices, and was last updated by Nyebone Kametiangwe 5 months, 3 weeks ago. This post has been viewed 228 times

  • Creator
    Discussion
  • #1951
    Danny Mbuyi lukusa
    Danny Mbuyi lukusa
    Participant
    @dannymbuyi

    Le sigle REDD + (Réduction des Émissions de GES liées à la Déforestation et à la Dégradation des forêts) est un mécanisme basé sur les résultats comportant 5 activités principales  à savoir, la réduction des émissions dues à la déforestation, la réduction des émissions dues à la dégradation des forêts, la gestion durable des forêts, la conservation des stocks de carbone forestiers ainsi que l’accroissement des stocks de carbone forestiers. Ce mécanisme propose de rémunérer les pays en voie de développement pour leurs efforts de réduction de la déforestation et dégradation forestière au travers des activités éco-citoyennes liés à la lutte contre la déforestation et dégradation de leurs écosystèmes et biodiversités.

    Le Gouvernement Congolais bien qu’étant engagé dans ce processus REDD+ affiche plusieurs faiblesses dans le cadre de la promotion, mise en œuvre et  gouvernance  de ce mécanisme sur terrain.A titre illustratif, la déforestation du Parc national des Virunga représente un danger important pour la biodiversité, en ce sens que le développement du marché illégal de makala (charbon de bois) issu du parc est une menace pour les ressources naturelles car les communautés locales dépendent de ce bois pour leur approvisionnement énergétique.

    D’où la nécessité d’éradiquer significativement le commerce Makala et de promouvoir par la même occasion le mécanisme(REDD+) car il pourra contribuer à réduire les émissions dues à la déforestation et dégradation de la biodiversité.

    Une problématique majeure demeure à savoir: Que faire face à cette situation étant donné que sans le Makala, la population Congolaise ne pourra non plus pratiquer la cuisson?

    Pour répondre à cette nécessité, la vulgarisation de l’utilisation des foyers améliorés parait être la solution adaptée qui pourra réduire cette consommation du charbon de bois à 80 voire 85%,ainsi donc les émissions de gaz à effet de serre pourront diminuer grâce à ce comportement adopté par les utilisateurs congolais.

    « A travers l’exemple du Makala et de ses alternatives, je tenterai d’exposer en quoi le processus REDD + peut être vu comme un outil unique pour lutter contre l’augmentation de l’effet de serre et la préservation des forêts et de sa biodiversité.

  • Author
    Replies
  • #3395
    Bruno HUGEL
    Bruno HUGEL
    Participant
    @brunoh

    Bonjour Danny!

    Entièrement d’accord avec vous: les foyers améliorés représentent un élément important de mise en oeuvre de la REDD+ en RDC (comme dans de nombreux autres pays encore très dépendants du bois-énergie)!

    C’est d’ailleurs clairement dit dans la Stratégie-Cadre Nationale REDD+ de la RDC et son Plan d’investissement national REDD+ 2015-2020, qui visent notamment la production industrielle et la diffusion massive des foyers améliorés, en priorité dans les centres urbains.

    Des initiatives intéressantes existent déjà: autour des Virunga le WWF PEVi (Kacheche!) avait lancé une production de foyers améliorés avec des artisans à Goma, qui s’est progressivement structurée jusqu’à une production semi-industrielle (Goma Stoves). A Kinshasa, l’entreprise Biso na Bino produit également de manière semi-industrielle. Mais les besoins sont encore immenses et l’élargissement d’échelle reste nécessaire.

    Dans le cadre de l’Initiative pour la Forêt de l’Afrique Centrale (CAFI), le Gouvernement de la RDC est en train de développer, au travers du PNUD, un programme énergie ambitieux. Ce programme (en cours d’élaboration) vise:

    1. D’une part à appuyer les entreprises de production industrielles de foyers améliorés à développer et améliorer leur production et réseau de distribution
    2. D’autre part a explorer le développement d’énergies de cuisson propre en substitution (partielle) au makala, et en particulier le Gaz de Pétrole Liquéfié (GPL)
    3. Mais aussi à intégrer un volet bois-énergie à la politique énergétique nationale

    Ce programme, sous la coordination d’ensemble du Fonds National REDD+ (FONAREDD), vise ainsi à amorcer une transition du système énergétique de cuisson de la RDC, vers une cuisson propre (réduction de l’exposition aux fumées nocives) et réduisant l’impact sur les forêts naturelles. Il sera en mis en oeuvre en synergie avec le Programme d’Investissement pour la Forêt (PIF) et autres initiatives pertinentes.

    Enfin, en conformité avec le Plan d’Investissement National REDD+, ce programme fait partie d’un ensemble plus vaste d’interventions coordonnées, pour agir en synergie avec les autres programmes soutenus par CAFI, visant l’augmentation de la production de makala durable (i) via l’agroforesterie en savane et  (ii) via une gestion plus durable des forêts naturelles, notamment par la foresterie communautaire. Ces 2 programmes complémentaires (envoyé en cours d’élaboration) seront également completés par plusieurs programmes “intégrés” à l’échelle de provinces, dans les zones prioritaires REDD+.

    Tuko pamoja nduku wangu! 🙂

    4+
    • #3398
      Danny Mbuyi lukusa
      Danny Mbuyi lukusa
      Participant
      @dannymbuyi

      Cher Faustin tu as raison,je pense approfondir davantage sur la question lorsque je viendrai à Goma incessament.

      Tutaonana mungu akipenda ndugu.

       

      Danny M

      +32465455118

      0
  • #3396
    Nyebone Kametiangwe
    Nyebone Kametiangwe
    Participant
    @faustin

    C’est vrai  il ya beaucoup  de projet autour des  Virunga qui aide à  réduire  la déforestation du PNVi, notamment le reboisement  avec les eucalyptus avec lesquels  la population  va fabriquer les charbons de  bois, c’est la cas du projet « eco-makala ». selon  une étude  que nous avions menée  à  Goma, nous avons  découvert   que plus de 13 800 sacs des  braises sont  consommées chaque mois dans la ville de Goma, ce qui correspond à l’abattage  de 55 200 arbres par ans ou encore 153 arbres par jour et dont malheureusement la grande partie provient du  PNVi.

    Nous  habitons la ville de Goma et je pense que ce projet  reboisement  avec les eucalyptus  a  rencontré quelques obstacles :

    1.    les eucalyptus   rendent le sol infertile et pourtant la population  ne vit que de l’agriculture ;

    2.    le charbon de bois issue des  eucalyptus  n’est pas apprécié  par  la population de Goma, car cette braise se consume vite, d’où, elle préfère toujours   la braise   fabriqué à partir  d’une espèce d’arbre ( oléa  sp)   provenant du PNVi , cette braise se consume lentement, elle pèse beaucoup  d’où elle a un grand pouvoir calorifique ;

    C’est pourquoi, nous    avions  suggérer   nous  avions proposé   ce qui  suit   lors d’une émission à la voix de l’Allemagne, en marge de la COP 21 comme notre contribution pour lutter contre le réchauffement climatique  voir le lien  http://www.dw.com/fr/climat-agir-avant-quil-ne-soit-trop-tard/av-18916448?maca=fra-podcast_club-de-lauditeur-1860-xml-mrss

    1.    à  la place de faire un reboisement pure, il faut pratiquer l’agroforesterie ;

    2.    faire une étude  sur l’espèce   Olea sp  qui produit la bonne qualité de la braise  afin de voir dans quelle mesure la repiquer au niveau de la population

    Nyebone  Faustin

    Directeur Executif de GEAPE/Goma/RDCongo

    Contact : nyebonefaustin@gmail.com

     

     

    1+
  • #3397
    Danny Mbuyi lukusa
    Danny Mbuyi lukusa
    Participant
    @dannymbuyi

    Woow cher Bruno Hugel, c’est enrichissant ces données que vous venez de me
    partager,si je les avaient au moment opportun ça pourrait renforcer
    davantage mon travail,néanmoins je pense creuser encore un peu plus et
    enrichir ce dernier.Surtout qu’actuellement j’aimerai bcp plus me focaliser
    sur la briquette biomasse comme élément de supplément et d’appui efficace à
    la mise en oeuvre de ces derniers.
    J’aimerai collaborer longuement avec vous.
    voici mon mail perso et numéro de téléphone
    mbuyilukusadanny@gmail.com
    phone: +32465455118

    Aksanti sana ndugu Bruno

    Bien à vous
    Danny Mbuyi

    1+
  • #3435
    Nyebone Kametiangwe
    Nyebone Kametiangwe
    Participant
    @faustin

    <span style=”vertical-align: inherit;”><span class=”” style=”vertical-align: inherit;”>Merci Cher Danny les  observations  et  nous serons très heureux de vous rencontre, Karibu Sana.</span></span>

    <span style=”vertical-align: inherit;”><span style=”vertical-align: inherit;”>Bonne Suite de la soirée</span></span>

    <span style=”vertical-align: inherit;”><span style=”vertical-align: inherit;”>Bien à vous</span></span>

    <span style=”vertical-align: inherit;”><span style=”vertical-align: inherit;”>Faustin</span></span>

    0

You must be logged in to reply to this discussion.